Ả propos…

 

abeilleverte« Emmanuelle est tombée dans le pot… de peinture dès sa naissance et depuis, elle n’a cessé de lui tourner autour sans jamais s’en éloigner.
 Elle y a cru, pleinement, avec pour seul cadre, celui de la toile. Esprit et geste libres dans un cadre carré, métaphore ajustée à Emmanuelle, toujours retrouvant sa base, la peinture, au détour des heurts et deuils de sa vie.

Du ciel d’Ile-de-France où elle vécut jusqu’à l’année dernière, des lumières des Flandres, sa terre familiale, aux horizons blancs bleus marennais adoptés depuis peu, elle a gardé les gris bleutés, les transparences, autant de respirations qu’un fil rouge souligne parfois.
 Les ombres deviennent alors forces d’où le geste jaillit évadant le regard hors du cadre. Et, comme une surprise, de l’abstraction des formes surgit un petit être fantôme, une silhouette fondue dans la toile, insaisissable,  échappé d’un flamboyant arc en ciel.

Ces « dessous » des toiles sont au-delà de l’œuvre,  affranchis d’un geste qui donne vie à l’inconnu, clin d’œil à l’artiste qui, alors que le seul cadre pour elle est celui qu’elle pense se donner, s’en laisse déposséder. »

Anne Bottin – 2015

Atelier : 3, Place Galliéni – 17320 Marennes
06 14 73 09 44
emmanuelle.prissette@gmail.com